Comment créer un business plan

Les avantages à créer mon business plan : un fil directeur pour la société

Il y a une étape incontournable avant de lancer une société, c’est la rédaction d’un business plan qui sert à convaincre les partenaires. Cela permet également de hiérarchiser les idées pour suivre le développement du lancement. Pour rédiger un document de qualité, il y a quelques règles à suivre. Ce formalisme assure une meilleure force de persuasion pour une opération séduction réussie.

Attirer les investissements et partenaires : l’un des buts de ce document

Présenter un business plan de qualité permet de convaincre plus facilement des investisseurs. Cela permet aussi de valoriser un argumentaire clairement présenté. En présentant la faisabilité financière du projet et sa viabilité, le business plan se pose comme un outil d’évaluation. Les partenaires doivent pouvoir le parcourir facilement et rapidement pour se faire une idée précises du projet. L’accord pour des prêts, des garanties ou des investissements est plus facile avec un business plan pertinent et cohérent. L’étude de marché justifie la communication et le positionnement choisis, elle permet aussi de présenter des prévisions de rentabilité sur 3 ans. Néanmoins, il est recommandé d’inclure des éléments d’évolution sur 5 à 10 ans. Un scénario pessimiste ou dégradé met en valeur la capacité d’un entrepreneur à anticiper des risques qui apparaitront après le lancement.

Les conseils à suivre pour rédiger un bon business plan : apprendre à séduire les partenaires financiers

5 points capitaux permettent d’organiser un business plan et de le rédiger. Le premier point est la présentation du projet en détail, basée sur une étude de marché. Il faut ensuite s’attarder sur les produits et services proposés avant de décrire la stratégie adoptée et enfin présenter la faisabilité du projet avec des données chiffrées. En rédigeant un tel document les idées sont clairement organisées et les éléments qui peinent sont mis en avant. Tous les entrepreneurs, même ceux qui ne recherchent pas de soutien financier sont donc encouragés à rédiger ce business plan. Le business plan est la ligne directrice de l’entreprise, il est susceptible d’évoluer au fur et à mesure du développement de la société. Les CCI, CMA et clubs d’entrepreneurs peuvent apporter leur aide dans sa rédaction. On peut aussi s’adresser à un expert-comptable pour la partie chiffrée afin de présenter les hypothèses de manière justifiée. Les données de l’étude de marché doivent être combinées avec les données chiffrées pour présenter les chiffres d’affaires. C’est l’occasion de confirmer le volume des ventes et de production attendus ainsi que le prix de vente prévu. L’ensemble doit être documenté et clair pour mettre en avant les besoins, mais les difficultés éventuelles doivent aussi apparaitre. Afin de donner envie de parcourir les 20 à 30 pages de ce document, il est primordial de soigner l’orthographe et la présentation. Il faut se mettre à la place du lecteur. Des spécialistes donnent des conseils pour créer mon business plan, ils partagent des conseils et quelques astuces.